La préhistoire en Lorraine
si vous souhaitez participer aux discussions de ce forum, comme par exemple poster vos découvertes lithiques, n'hésitez-pas à vous inscrire, sinon il vous suffit de fermer cette fenêtre.

Il y a 800.000 ans, l'Homme allumait un premier feu en Europe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Il y a 800.000 ans, l'Homme allumait un premier feu en Europe

Message  Admin le Dim 30 Oct 2016 - 6:32

Il y a 800.000 ans, l'Homme allumait un premier feu en Europe
Le 22.09.2016 à 20h00 | Mis à jour le 23.09.2016 à 10h02


Des os carbonisés et des pierres ondulées par la chaleur attestent qu’un feu a été démarré dans une grotte du sud de l’Espagne préhistorique, il y a 800.000 ans.



Feu de bois ISOPIX/SIPA






PIONNIERS. Des Homo vivant il y a environ 800 000 ans dans le sud de l’Espagne ont été les “pionniers du feu de camp” en Europe, estiment des chercheurs espagnols, allemand et canadiens dans le Journal of Archeological Science.“Ils ont allumé intentionnellement de petits incendies dans la grotte de Cueva Negra del Estrecho del Rio Quipar (la grotte noire des gorges du Rio Quipar) près de Murcia.” Il s'agit de la preuve la plus ancienne de fabrication du feu sur le Vieux Continent. En Israël, la grotte de Gesher Benot Ya’aqov, datée de -790 00 ans, a précédemment livré les traces du plus ancien feu "entretenu", "nourri", attribué à Homo erectus.
L'idendité du pionnier de Cueva Negra (Homo erectus? Homo heidelbergensis? Homo antecessor?) reste un mystère. Mais pour le paléontologue Michael Walker, de l'université de Murcie (Espagne) et l'archéozoologue Sara Rhodes, de l'Université de Tübingen (Allemagne) , cette découverte  suggère qu’autour de 1 million d'années, des membres du genre humain ont régulièrement provoqué de petits incendies, aux courtes flammes. Les fouilles menées depuis 2011 dans l’abri de Cueva Negra ont en effet permis la mise au jour de plus de 165 objets en pierre ayant été chauffés (voir photo ci-dessous), ainsi que plusieurs centaines d’os d’animaux présentant des signes d'exposition à de fortes chaleurs, voire de carbonisation. Des analyses microscopiques et chimiques indiquent qu'ils ont chauffés entre 400° et 600° Celsius, comme s’ils avaient été brûlés dans un incendie.

Cette pierre découverte dans la grotte de Cueva Negra, en Espagne, porte des traces d'ondulation, signe qu'elle a été chauffée. © Mupanquat Murcian Association.
  “Les utilisateurs d’outils avertis de la Cueva Negra devaient savoir choisir le bois ou la pierre appropriée pour faire jaillir des étincelles sur de petits tas d’amadou, cette chair de champignon susceptible de d’embraser facilement”, estiment les chercheurs. 

Homo, un animal moins peureux?

Le rôle joué par le feu au début de l'évolution humaine est une patate chaude”, ose Michael Walker. Sur certains sites africains du pléistocène -comme la grotte de Wonderwerk en Afrique du sud-,  des traces de combustion sont très discutées, car elles pourraient être dues à des feux de brousse ou à des cendres volcaniques. “À Cueva Negra, cependant, il est peu probable que les étincelles d'un feu de brousse extérieur se soient propagées à l'intérieur, provoquant un incendie rugissant et une température supérieure de 400 ºC”, assure le chercheur. D'autant que la grotte était à l'époque bordée par une rivière et non par des végétaux secs. “Ce qui est plausible, c'est que des «brandons» fumants laissées par d'autres feux de brousse aient été transportés à l'abri de la caverne, par des Homomoins peureux que les autres animaux devant le feu”, estime le paléontologue.  Aucun foyer ou âtre n’ont été trouvés à Cueva Negra, il est donc peu probable que ses habitants aient été capable de contrôler longuement le feu de façon continue. Mais un petit incendie entretenu un certain temps pouvait servir à dissuader les prédateurs, fournir de la chaleur, ou rôtir des aliments.
Justement, des denrées ont- elles été grillées ou cuites à Cueva Negra? “Il est impossible de le dire, répond Michael Walker à Sciences et Avenir. La cuisson pourrait avoir joué un rôle majeur dans l'évolution humaine à partir d'au moins -1,5 millions d'années et influencé l'accroissement du volume du cerveau grâce à la digestion améliorée et une meilleure disponibilité des nutriments [lire hors-série de Sciences et Avenir n° 177 ]. Néanmoins, les véritables «foyers»  [lire hors-série de S. et A. n° 183] semblent être absents des sites paléolithiques avant il y a un demi-million d’années.” De sorte que les chercheurs ne peuvent pas encore selon  lui “dire précisément où et quand les premiers humains ont commencé à contrôler la chaleur d'un feu et  cuisiner régulièrement”.
http://www.sciencesetavenir.fr/archeo-paleo/archeologie/il-y-a-800-000-ans-l-homme-allumait-un-premier-feu-en-europe_105098

_________________
Vente d'objets préhistoriques reconstitués :
http://revivre-la-prehistoire.wifeo.com

Inventaire-cartographie des sites préhistoriques lorrains :
http://prehistoire-en-lorraine.over-blog.com/
avatar
Admin
Admin

Messages : 8310
Date d'inscription : 18/12/2009
Age : 49
Localisation : Cirey-sur-Vezouze (54)

http://revivre-la-prehistoire.wifeo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum